You cannot copy content of this page

Videur de boite de nuit, un métier à risque

Videur de boite de nuit, un métier à risque. Visionnez le reportage de BFMTV


https://youtu.be/2bRM8IcmxXg



Après Lille et maintenant Bertry, les discothèques semblent devenir le théâtre de fortes violences. Le personnel de sécurité s’inquiète de cette situation.

L’image du videur de nuit en prend un coup. Fini l’image du super baraqué. Le videur est surtout quelqu’un qui doit garder son sang-froid, faire sens de physionomie afin de filtrer la clientèle. Et ne pas faire rentrer les individus qui seraient à même de créer des troubles à l’intérieur.

Il doit faire face à de plus en plus de plus de violence: personne agressive, bandes armées, personnes fortement alcoolisées.

Le rôle du videur de boîte de nuit est alors de veiller au bon déroulement de la soirée. Pour ce faire, il alterne surveillance statique et mobile. Ainsi, par moment il s’arrête et balaie du regard toute la boîte pour détecter les signes avant-coureurs de situations délicates. Ensuite, il refait le même exercice en se déplaçant dans toute la salle. Les indélicats qui refusent tout dialogue sont reconduits à l’extérieur sans les blesser. C’est en partie là où la force physique devient nécessaire.

Les formations pour devenir Videur ou portier de discothèque

Pour accéder au métier de portier de discothèque, il faut avant tout commencer par une formation en tant qu’agent de sécurité (CQP, CAP etc.).

Vous pouvez enfin, opter également pour une formation spécifique telle le CQP Agent de Sécurité dans les Établissements de Nuit et événementiels (CQP ASENE).

Avez-vous apprécié cet article ?

Cliquez sur les étoiles

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore noté, soyez le premier à donner votre avis.

Vous avez trouvez cet article intéressant !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux




No comments yet.

Laisser un commentaire