La Participation Citoyenne à la Sécurité en France

Participation Citoyenne à la Sécurité en France

La Participation Citoyenne à la Sécurité en France

La participation citoyenne à la sécurité est la collaboration entre la gendarmerie, la mairie et sa population afin de veiller ensemble à la sécurité des villes. En effet, les institutions publiques ont décidé d’impliquer les citoyens et de coopérer étroitement avec eux car la sûreté des communes est l’affaire de tous.



Un souffle de solidarité qui profite à tout le monde

Le taux de délinquance ne cesse de s’accroître en France depuis les cinq dernières années. Nombreux sont ceux qui sont tentés d’accuser le travail des forces de l’ordre de leur incapacité à assurer la sécurité des foyers. 4370 communes ont déjà mis en place le dispositif de la participation citoyenne à la sécurité ; un dispositif initié en 2006.

Ce programme a pour vocation de rassurer la population, de développer le rapprochement entre les habitants tout en renforçant la collaboration entre les habitants et les forces de l’ordre. Le rôle des citoyens est de signaler à la gendarmerie de la commune ou du quartier, des évènements inhabituels qu’ils observent. Les citoyens sont ici les yeux et les oreilles des forces de sécurité de l’état ce qui est un atout pour ces derniers dans leur fonction. Pour devenir acteur du dispositif de participation citoyenne, il suffit juste de se faire connaitre auprès de la mairie.

On demande aux citoyens d’être attentifs. De noter par exemple le maximum d’informations (type de véhicule, immatriculation, couleur, descriptif physique et vestimentaire d’individus suspects…), afin de faciliter l’action des gendarmes et d’assurer la mise en place de plans opérationnels adéquats.  Un souffle de solidarité qui profite à tout le monde.

La participation citoyenne : une proximité entre les élus et la population.

Les référents sont des habitants animés par un esprit civique et volontaire dans le dispositif de participation citoyenne. Les personnes référentes sont choisies par le maire et agréées par la gendarmerie. Une enquête de moralité est nécessaire afin de s’assurer de leur fiabilité et de leur disponibilité.

Ils communiquent sur l’action de la gendarmerie auprès de la population et assurent de façon efficace la diffusion de conseils préventifs afin de lutter contre la délinquance d’appropriation et les dégradations

Les référents effectuent des actes élémentaires de prévention comme la surveillance des habitations inoccupés temporairement ou le ramassage du courrier des vacanciers…

Ils sont étroitement associés à l’action de prévention des cambriolages intitulée « opération tranquillité vacances » mise en œuvre sous l’autorité de la gendarmerie.

En somme, il est important de souligner que les forces de sécurité, les autorités compétentes, les élus locaux, tous ont leur place dans la protection de la sécurité de la population. Par contre, devant les délits et les infractions, il est important de se serrer les coudes et de donner un coup de pouce aux autorités. Ceci ne signifie pas que les citoyens feront le travail des forces de l’ordre et surtout, on ne doit pas y trouver une raison pour justifier les vindictes populaires…

Avez-vous apprécié cet article ?

Cliquez sur les étoiles

Note moyenne 4.8 / 5. Nombre de votes : 5

Pas encore noté, soyez le premier à donner votre avis.

Vous avez trouvez cet article intéressant !

Partagez cet article sur les réseaux sociaux



No comments yet.

Laisser un commentaire

You cannot copy content of this page