You cannot copy content of this page

LES TECHNIQUES DE RONDE (partie 1)

LES TECHNIQUES DE RONDE (partie 1)

Dans le cadre de la formation d’agent de sécurité, je vous propose une série de synthèse du cours  CQP APS. Nous débutons aujourd’hui par la synthèse sur les techniques de ronde qui est un des points essentiels du thème « surveillance générale ».
1/A quoi sert une ronde ?

A plusieurs choses mon général.

Tout d’abord à Prévenir c’est à dire à surveiller, s’assurer du respect des consignes, vérifier que tout est en ordre

Et à dissuader pour décourager les malfaiteurs, par une présence apparente ou probable

Et à détecter pour constater les anomalies de fonctionnement, détecter une intrusion, un incendie ou un vol

Aussi à informer : informer la hiérarchie, alerter les secours, prévenir les services de police

Enfin à intervenir pour agir pour juguler le danger, protéger les biens et personnes, prendre toutes dispositions utiles à la sécurité

2/Principe d’organisation de la ronde

Chaque ronde dépend des particularités propres à chaque établissement :

  • Implantation des bâtiments, clôtures et voies d’accès
  • Nature des risques : incendie, vol, explosion, espionnage économique,…
  • Nombre et situation des points vulnérables, des points dangereux (risque incendie) et des points sensibles (intrusion et vol)

On distingue:

  • Les points vulnérables: points dont la destruction ou l’arrêt handicaperait gravement l’activité de l’établissement

Exemple : centrale électrique

  • Les points dangereux: points où existe un danger permanent inhérent à la fonction même du local ;

Exemple : local peinture

  • Les points sensibles: points les plus convoités par cambrioleurs ou espionnage.

Exemple : salle des coffres

  

L’itinéraire de ronde prendra en compte les lieux suivants

Pour l’incendie:
-chaufferie & locaux techniques

-atelier à feux continus

-sous-sols & combles

-entrepôts

-dépôts d’archive

-stock de combustible

-salles informatiques

 

Pour l’intrusion :

-voies d’accès (portes, vasistas, égouts,

gaines de ventilation, plafonds, planchers)

-magasin pièces détachées

-salle coffre

-réservoirs carburants

-bureaux d’études, archives

-salle informatique

 3/ Itinéraire de ronde

La surveillance d’un établissement nécessite la construction de plusieurs itinéraires de ronde.

Ils sont conçus pour permettre la surveillance de la totalité de l’enceinte de l’établissement (extérieur, intérieur).

Chaque itinéraire comporte des points de contrôle assurant de la bonne exécution de la ronde, du respect de l’itinéraire et des horaires. 

4/ Contrôleur de ronde

Différents systèmes existent :

    • Clef ou badge
    • Système R.F.ID
    • Contrôlographe

Chaque point de contrôle est repéré par un numéro d’identification.

A son retour de ronde, l’A.P.S. édite le rapport « ronde » qu’il signe et annexe à la main courante.

Il y indique aussi les raisons pour lesquelles des pointeaux seraient manquants.

Fréquence d’une ronde.

La durée d’une ronde varie selon son itinéraire: elle varie de 30mn à 2h maxi, la moyenne étant d’environ 50 mn.

Entre chaque ronde, des périodes de repos sont prévues au poste central.

L’heure et la fréquence des rondes sont fixées selon l’effectif du personnel de surveillance et selon les menaces ou risques inhérents à l’établissement.

Les horaires doivent être variables pour éviter les intrusions et l’effet routine.

Horaires et itinéraires ne doivent pas être divulgués, et doivent être modifiés périodiquement.

La  première partie des techniques de rondes est terminée. Je vous donne rendez-vous dans quelques jours pour la deuxième partie de ce cours.

No comments yet.

Laisser un commentaire