Drone professionnel : se former au pilotage

Salle de formation Théorique Volt Académy

Salle de formation Théorique Volt Académy

Sécurité- Surveillance et drone professionnel : perspectives prometteuses d’ici à 2020

La France compte aujourd’hui plus de 3800 opérateurs de drones professionnels. Par opérateurs de drones , on entend des sociétés , des prestataires de services, des constructeurs et des centres de formation. Plus de la moitié des prestations sont des prestations artistiques et audiovisuelles, 15 à 20 % concernent le secteur de la construction, des mines et carrières. Avec 5 % des opérateurs , le secteur de la sécurité et de la surveillance est une filière prometteuse Dénominateur commun à tous ces segments de marché : le brevet ULM indispensable pour être habilité à piloter.



Drone professionnel : formation et certification

Dans le cadre d’une activité professionnelle, et depuis l’arrête de Décembre 2015, il est totalement interdit de faire voler un drone de plus de 800 grammes sans certification et autorisation spécifique de la Direction de l’aviation civile.

Pour voler en toute légalité, il faut donc posséder un permis de conduire : le brevet ULM. Ce qui implique de suivre une formation afin d’obtenir cette certification, qui vous autorisera à effectuer des vols suivant différents scénarios (S1, S2, S3, S4, en fonction de la distance, de l’altitude , du poids du drone, de la densité de peuplement d’une zone (FPDC– la Fédération Professionnelle du Drone Civil – concernant la pratique des scenarii S1, S2, S3 et S4 )

Drone Volt Academy, centre de formation agréé au pilotage professionnel de drones, basé en région parisienne (93), permet à un futur « droniste » non seulement de se préparer à l’examen du brevet ULM et mais aussi de se former au pilotage de mini-aéronef.

Rencontre avec Bernard Berthier, Directeur de la Formation chez Drone Volt Academy :

 » Drone Volt Academy est la branche formation de DRONE VOLT*. Le siège est situé à Villepinte (Ile de France, département 93). Sur le site de Villepinte, 3 salles de formation accueillent une vingtaine de stagiaires pour les aspects théoriques. Pour la pratique, les futurs dronistes disposent d’un centre de vol avec des infrastructures indoor (aire de vol couverte de 800 m2 ) et outdoor. »

« En 2016, Drone Volt Academy a formé 400 dronistes . Sur 2017, uniquement sur le centre de Villepinte, ils seront 800 à avoir été formés à la fin de l’année. Notre leitmotiv est l’excellence des formations. 100 % des pilotes formés chez Drone Volt Academy obtiennent leur brevet de pilote ULM lors de l’examen à la DGAC. »

Aujourd’hui Bernard Berthier annonce le développement national et international de Drone Volt Academy avec l’ouverture de 4 nouveaux centres de formation.

Depuis le 1er juin, un premier centre partenaire est implanté à Reims. Avant la fin 2017, 3 autres ouvertures sont planifiées dans les régions Sud-Ouest de la France, Nord-Ouest et aux Antilles. Ouverture en négociation pour le Gabon : « L’Afrique, qui connait un saut technologique sans précèdent, est un pays fortement demandeur surtout en matière de sécurité, surveillance et cartographie ». Plusieurs raisons ont motivé le développement de Drone Volt Academy en France et à l’international.

Bernard BERTHIER FORMATION DRONE VOLT ACADEMY

Bernard BERTHIER FORMATION DRONE VOLT ACADEMY

Une demande exponentielle de formation au pilotage de drone professionnel expliquée en partie par la position avant-gardiste de la France en matière de législation

La France est le premier pays en Europe à avoir instauré une législation en matière de pilotage de drone ( deux arrêtés du 11 avril 2012 https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000025834953 et https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000025834986). En légalisant les vols des drones, c’est la fin d’un vide juridique. Les limites, les règles et les responsabilités sont posées clairement. Le cadre devient rassurant pour le marché qui se développe.

Aujourd’hui en France, pour voler légalement, l’obligation minimale est l’obtention d’un permis de vol obligatoire. C’est un titre théorique, le brevet ULM. La formation chez Drone Volt Academy se déroule sur 1 semaine, en groupe de 6 personnes. Les formations peuvent également avoir lieu en intra. Elle est sanctionnée par un examen sous forme d’un Quizz de 40 questions qui se déroule au sein de la DGAC, la Direction Générale de l’Aviation Civile en son siège ou dans une délégation territoriale.

« Chez Drone Volt Academy, les profils des stagiaires sont très variés. Les futurs dronistes peuvent être des agents de sécurité envoyés par leur société, des professionnels de l’audiovisuel (prises de vues aériennes), des salariés du milieu industriel (électricité, BTP, mines, carrières) ou agricole. Chaque groupe est d’une mixité incroyable : culture, génération, profession, fonction etc.

L’ambiance est toujours très sympa dans les cours et les différences sont effacées devant l’émerveillement que provoquent les premiers vols réalisés par les stagiaires ».

Raisons commerciales et technologiques

« Le drone se démocratise. L’évolution des drones en 5 ans, indique Bernard Berthier, est par analogie comparable à un siècle d’évolution automobile. La technologie progresse vite et les prix baissent »

Quelle tendance pour la demande de formations pour 2017 et 2018 ?



Aujourd’hui, l’utilisation des drones est courante dans les secteurs de l’agriculture, de la surveillance nationale (Gendarmerie, Police), de la construction, de l’énergie, des transports et dans la production audiovisuelle.

Bernard BERTHIER indique que les formations concernant la sécurité / surveillance (drone de sécurisation) de sites sensibles (type SEVESO ) ou très étendus progressent. Le secteur de la sécurité et de la surveillance manque de personnel formé et qualifié au pilotage de drone. »

« Dans le tiercé de tête des formations en devenir – complète-t-il – les formations très spécifiques comme la photogrammétrie, la modélisation en 3D d’un site, ainsi que les formations en thermographie (drone avec une caméra thermique embarquée) verront également leur essor dans les prochaines années. Enfin,  » la thermographie est liée à la surveillance et à la sécurité. Grâce à cette formation, l’opérateur peut piloter un drone à 100 m d’altitude, zoomer par exemple sur une plaque d’immatriculation ou encore repérer un être vivant et chaud en pleine nuit « .

Aire de vol indoor chez Formation Drone Volt Académy

Aire de vol indoor chez Formation Drone Volt Académy

Conclusion

Les usages du drone civil professionnel sont nombreux et il reste des domaines inexplorés. Le marché professionnel va exploser.Les contraintes réglementaires nationales et administratives dressent un cadre rassurant : brevet, permis d’exploiter (agrément pour l’utilisation d’un drone dans le cadre professionnel, auprès de la DGAC), souscription obligatoire d’une assurance pour les opérateursDu personnel qualifié est nécessaire, donc les télépilotes seront à former. A minima compter 5 jours de formation pour la préparation au brevet théorique ULM/Drone et la formation pratique au pilotage . A titre d’exemple de fiche programme, il est possible de se référer à celle de Drone Volt Academy en suivant ce lien http://www.dronevolt.com/fr/formation-drone/formation-brevet-ulm/)

Le secteur du drone professionnel en France est véritablement en hausse et sera créateur d’emploi dans les prochaines années.

A propos de DRONE VOLT

Créée en 2011, DRONE VOLT implantée en France, au Benelux, au Canada, au Danemark, aux Etats-Unis et en Suisse, est une société spécialisée dans la conception, la fabrication et la commercialisation de drones civils à usage professionnel. Partenaire global, elle offre à ses clients des solutions métiers « clé en main » incluant différents services et la formation au pilotage.

La jeune entreprise innovante, qui a réalisé un chiffre d’affaires de 6,8 millions d’euros en 2016 (+90%), est leader du drone audiovisuel. Elle fournit également l’administration et les industriels pour la réalisation de prises de vue aériennes. Parmi ses clients, la société compte FRANCE TELEVISIONS, TF1, la Gendarmerie des Transports Aériens (GTA), POINT.P, etc. DRONE VOLT est qualifiée « Entreprise Innovante » par Bpifrance.

DRONE VOLT est une société cotée sur le marché Alternext Paris :

  • Action : Mnémo : ALDRV.PA – Code ISIN : FR0013088606 – Eligible : PEA, PEA-PME
  • BSA : Mnémo : DRVBS – code ISIN : FR001286054

Plus d’informations sur www.dronevolt.com

Sources :

Avez-vous d’autres infos utiles ou des questions à partager ? N’hésitez pas à laisser un commentaire.




No comments yet.

Laisser un commentaire

3 Partages
Partagez3
Tweetez
Partagez
+1
Email